Parc national du Vésuve, Vésuve - Campanie


PARC NATIONAL DE VESUVIUS

Le parc national du Vésuve est situé dans la province de Naples (Campanie) et a été créé par la loi 394 du 6 décembre 1991, à laquelle les modifications ultérieures du décret présidentiel du 5 juin 1995 ont été ajoutées.

Le parc est entièrement inclus dans la zone du Mont Somma-Vésuve.

Le Vésuve, l'un des volcans les plus célèbres au monde, est classé comme un volcan à enceinte explosive typique et sa première formation remonte à 250 000 ans.

À l'époque romaine, le fait que le Vésuve était un volcan actif était ignoré, et il était célèbre pour l'extraordinaire fertilité de ses pentes, couvertes de vignes et de bois denses où les sangliers étaient chassés. En 79 après J.-C. il y a eu l'éruption catastrophique qui a détruit Pompéi et Herculanum, submergés par la boue causée par les pluies qui ont suivi l'éruption. C'est probablement après l'éruption de 79 après JC. que le Vésuve a pris l'aspect gémino caractéristique, c'est-à-dire du double pic.

Aujourd'hui, seules quelques fumerolles de soufre sont actives à l'intérieur du cratère.


Parc national du Vésuve

le Parc national du Vésuve est un parc national créé le 5 juin 1995 en raison du grand intérêt géologique, biologique et historique que représente son territoire. Le parc se développe autour du complexe volcanique Somma-Vésuve et le siège est situé dans la municipalité d'Ottaviano, dans la province de Naples. Le Parc national du Vésuve est officiellement né le 5 juin 1995 pour préserver les espèces animales et végétales, les associations végétales et forestières, les singularités géologiques, les formations paléontologiques, les communautés biologiques, les biotopes, les valeurs scéniques et panoramiques, les processus naturels, les équilibres hydrauliques et hydrogéologiques et les soldes du territoire vésuvien.


Plan du parc national du Vésuve

Le Conseil régional de Campanie, avec la résolution no. 1894 du 16 décembre 2005, adopté, conformément à la loi du 6 décembre 1991, n. 394, art. 12, paragraphe 3, le Plan du parc national du Vésuve.

La loi 394/1991 - «Loi-cadre sur les aires protégées» - établit les principes fondamentaux pour la création et la gestion des aires naturelles protégées, afin de garantir et de promouvoir, de manière coordonnée, la conservation et la mise en valeur du patrimoine naturel du pays . En particulier, l'art. 12, Titre II - «Espaces naturels nationaux protégés» -, régit les modalités de mise en œuvre du plan du parc en tant qu'acte fondamental, remplaçant les plans paysagers, les plans territoriaux ou urbains à tous les niveaux et tout autre instrument de planification visant à poursuivre le objectifs de protection des valeurs naturelles et environnementales ainsi que des valeurs historiques, culturelles et anthropologiques.

L'Autorité du Parc National du Vésuve, instituée par décret du Ministre de l'Environnement DEC / SCN / 87 du 21.03.1996, a mis en place, en accord avec la Communauté du Parc, les procédures nécessaires à l'élaboration du "Plan du Parc", comme outil fondamental de planification urbaine et territoriale.

Ce plan comprend les documents techniques suivants:

b) Tableaux du plan comprenant:

-P1.2a Rapport descriptif et répertoire iconographique et photographique

-P1.3a Rapport descriptif et répertoire iconographique et photographique

-P1.4a Rapport descriptif et répertoire iconographique et photographique

-P1.5a Rapport descriptif et répertoire iconographique et photographique

-P1.6a Rapport descriptif et répertoire iconographique et photographique

-P1.6b Musée des ressources forestières

-P1.6c Musée des stratégies forestières

-P2.a1 Phénomènes lents (risque hydrogéologique)

-P2.a2 Phénomènes rapides (risque hydrogéologique)

-P2.2a Cadre territorial

-P2.2b Cadre structurel

-P2.2c Système d'accessibilité et d'utilisation

-P2.2d Zonage modifié

c) Normes techniques d'exécution modifiées

En pièce jointe, vous pouvez télécharger une présentation du plan susmentionné (taille environ 7 Mo).

Eng. Michele Palermo du secteur politique du territoire, Centro Direzionale di Napoli est. A / 6 9ème étage tél. 0817966975, il a été nommé chef de la procédure pour les phases d'adoption et d'approbation du plan du parc national du Vésuve.

L'adoption du "Plan du Parc" sera notifiée au Journal Officiel de la République, dont la publication est valable aux fins de l'expiration envisagée des mandats, au Bulletin Officiel de la Région Campanie et dans deux journaux nationaux .


Visite à la découverte du parc national du Vésuve

Le lundi de Pâques pour de nombreux Napolitains est synonyme de pique-nique sur le Vésuve: barbecues dans les aires de pique-nique du parc national du Vésuve, matchs de football et journées agréables en plein air.

Cette année, hélas, ce n'est pas possible, mais je voudrais quand même vous parler du parc national du Vésuve, car beaucoup ne le savent pas. Moi, en revanche, j'ai grandi sur ses pentes et pour moi cela représente la maison.

Très souvent lors de l'organisation d'une tournée en Campanie, nous avons tendance à inclure dans l'itinéraire Naples, la côte amalfitaine, l'une des îles du golfe de Naples (le plus souvent Corsaire) et une visite à cratère du Vésuve.

En réalité, le Vésuve mérite une visite beaucoup plus approfondie que celle du cratère seul.

Bien sûr, regarder le cratère d'un volcan endormi de l'autre est presque impressionnant. Pourtant, contrairement à ce à quoi on pourrait s'attendre, il n'y a ni fumée ni lave, juste un gros bouchon entouré de végétation.

le Vésuveen fait, comme beaucoup le savent, il s'agit d'un volcan actif qui, cependant, dort depuis 76 ans, depuis la dernière éruption du 18 mars 1944. Depuis lors, le volcan est dans un état de quiescence caractérisé par une activité fumerollienne et faible sismicité et émergence souveraine dans le golfe de Naples, en tant qu'élément distinctif de la ville.

En réalité, atteignant presque le cratère, il est vraiment difficile de croiser des fumerolles et cela semblerait presque un volcan éteint. Au lieu de cela, son activité se poursuit dans les entrailles de la terre, et se manifeste à plus de 20 km, ai Campi Flegrei.

C'est la raison pour laquelle il y a une forte densité de population le long de toutes les pentes du Vésuve, il y a de nombreuses municipalités vésuviennes, la vie coule tranquillement et depuis 1995 leAutorité du parc national du Vésuve pour protéger sa flore et sa faune.

Pour beaucoup de Vésuve elle est définie comme «la montagne» et comme toutes les montagnes, elle comprend quelques sentiers de randonnée, pour être précis il y en a 11 pour une longueur totale de 54 km de promenade.

Différents types de sentiers ont été créés: six sentiers nature circulaires (n. 1,2,3,4,5 et 8), un sentier pédagogique (n.9), un sentier panoramique (n.6) et un sentier agricole ( 7).


Le parc national du Vésuve

le Parc national du Vésuve né en 1995 pour intérêt géologique, biologique et historique que représente le territoire. En fait, il est proposé de:

  • Préserver l'environnement et le territoire
  • Sauvegarde des espèces animales et végétales, y compris les singularités géologiques
  • Promouvoir les activités de sensibilisation, de formation et de recherche scientifique

UNE particularité qui intéresse ça territoire réside dans la grande variété de espèces animales et végétales qui le caractérisent, malgré son extension limitée: 612 légumes et 227 animaux .


Indice

  • 1 Histoire
    • 1.1 Incendie de 2017
  • 2 Flore et faune
  • 3 Territoire
  • 4 communes
  • 5 sentiers
  • 6 activités
    • 6.1 Chemin n ° 1 - "La vallée de l'enfer"
    • 6.2 Chemin n ° 2 - "I Cognoli di Ottaviano"
    • 6.3 Sentier n ° 3 - "La traversée du Monte Somma"
    • 6.4 Sentier n ° 4 - "La Réserve Naturelle Tirone-Alto Vesuvio"
    • 6.5 Chemin n ° 5 - "L'ascension vers le cratère du Vésuve"
    • 6.6 Sentier n ° 6 - "La route de Matrone"
    • 6.7 Sentier n ° 7 - "La vallée de la profica"
    • 6.8 Sentier n ° 8 - "Le long du chemin de fer à crémaillère"
    • 6.9 Sentier n ° 9 - "La rivière de lave"
  • 7 Galerie d'images
  • 8 notes
  • 9 Articles liés
  • 10 autres projets
  • 11 Liens externes

Déjà annoncé par la loi-cadre sur les aires protégées de 1991, le parc national du Vésuve a été créé avec le décret du président de la République du 5 juin 1995, principalement pour:

  • préserver les valeurs du territoire et de l'environnement, et leur intégration à l'homme
  • la sauvegarde des espèces animales et végétales, ainsi que des singularités géologiques.

À l'intérieur du parc se trouve la décharge de Cava Sari, pour laquelle la municipalité de Terzigno a été au centre de diverses controverses nationales. [1] Outre Cava SARI, il y a trois autres décharges officielles dans la zone du parc, à savoir celles d'Amendola et Formisano [2] à Ercolano, La "Porcilaia" à Torre del Greco et Cava La Marca à Somma Vesuviana, jusqu'à ce que la remise en état soit terminée en 2019, visant également à améliorer trois villas romaines rustiques à l'intérieur, 11 mille mètres cubes de déchets ont également été entassés dans Cava Ranieri à Terzigno [3].

Incendie de 2017 Modifier

Entre le 5 et le 21 juillet 2017, le parc a subi de graves dommages environnementaux en raison d'un vaste incendie dont les causes du déclenchement sont encore inconnues (à l'heure actuelle, il n'y a qu'un seul inculpé pour avoir déclenché l'incendie à Torre del Greco, dans la pinède. Ce présumé incendiaire n'a pas été pris en flagrant délit de crime et est accusé, après quelques interceptions téléphoniques et environnementales de ses proches, d'avoir brûlé un hectare de forêt de pins, dévasté une grande zone boisée. En raison d'un taux élevé de sécheresse dans la végétation naturelle et anthropique, en particulier pour les zones de sous-bois présentes sous les vastes forêts de pins artificielles plantées dans les années 1930 sur la partie ouest du complexe volcanique Somma-Vésuve. Le 5 juillet, un incendie malheureusement annoncé de via Vesuvio à Herculanum démarre et se propage au sommet du Monte Somma [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10]

Le feu s'est propagé rapidement dans les jours suivants sur un vaste front, qui, des points d'allumage, a atteint les centres urbains de Torre del Greco et Ercolano. En plus des pompiers et des volontaires au sol, trois hélicoptères d'incendie Canadair et cinq hélicoptères de protection civile sont intervenus sur place. La fumée est tombée sur une vaste zone de Campanie, affectant les villes éloignées d'Avellino et de Benevento. La superficie touchée par l'incendie a dépassé 1 980 hectares, dont environ 960 ont été complètement détruits, 770 hectares supplémentaires ont été "fortement endommagés" et 250 hectares supplémentaires ont été légèrement endommagés [11]. La destruction de la forêt a entraîné une élévation de l'indice de risque hydrogéologique pour la zone touchée. Il y a en effet le risque que, plus retenus par la végétation, les pyroclastes qui recouvrent les flancs du volcan soient emportés par la pluie, provoquant des dégâts en aval [12].

Au sujet de l'incendie de juillet 2017, on a beaucoup dit et souvent à tort [13], malheureusement des buffles à feuilles persistantes ont circulé comme celui du plongeur pêché en mer par Canadair ou celui des chats kamikazes, ce dernier rapporté même par le matin de Naples, mais la déclaration la plus frappante a été celle du président du PNV qui a déclaré, trois jours après le début de l'incendie, que le parc était attaqué par des criminels, et ce sans preuve claire, du moins dans ces premiers moments [14]. À ce jour, il n'y a eu aucune preuve d'attaque criminelle organisée, encore moins liée au crime organisé, comme l'a souligné le général Del Sette en octobre dernier [15]. Nous ne sommes pas encore passés de la parole aux faits et, entre opérations de façade, conventions et protocoles flous, les bois vésuviens croupissent encore dans l'attente de plus de soins et de mesures qui ne sont pas laissées à la postérité. [16] [17].

Suite à l'incendie qui a frappé le territoire du Parc à l'été 2017, qui a gravement endommagé le patrimoine de la biodiversité et, dans le même temps, a augmenté la vulnérabilité du territoire aux phénomènes d'instabilité hydrogéologique, réduisant également les niveaux de sécurité pour l'utilisation du infrastructure verte de l'aire protégée, le Conseil d'Administration du Parc, par sa résolution n ° 26 du 11-09-2017, a lancé le «Grand Vésuve Project». Dans le cadre du «Grand Vésuve Project», des interventions de réaménagement ont été menées qui ont conduit à l'inauguration de deux nouvelles voies [18]. [1] [2] [3]

Une autre singularité de ce Parc est représentée par la présence considérable d'espèces de flore et de faune par rapport à sa petite taille: il y a 612 espèces appartenant au monde végétal et 227 espèces (parmi celles étudiées) appartenant au monde animal. [19]

Le parc comprend et se développe autour du Vésuve. Il représente l'exemple typique d'un volcan fermé, constitué d'un cône externe tronqué, Monte Somma, (maintenant éteint et avec une paroi de cratère en grande partie démolie) dans lequel se trouve un cône plus petit (représentant le Vésuve, toujours actif) [4]

Le territoire, riche de beautés historiques et naturalistes, bénéficie d'une production agricole unique pour la variété et l'originalité des saveurs.

Les communes du parc sont au nombre de 13 et plus précisément:

Les sentiers du parc national du Vésuve sont au nombre de 11:

sentier commun
Vallée de l'enfer Ottaviano, San Giuseppe Vesuviano, Terzigno
Le long du Cognoli Ottaviano, San Giuseppe Vesuviano, Somma Vesuviana, Terzigno
Monte Somma Herculanum, Massa di Somma, Pollena Trocchia, Sant'Anastasia, Somma Vesuviana
À travers la réserve de Tirone Boscotrecase, Herculanum, Torre del Greco, Trecase
Le grand cône Boscotrecase, Herculanum, Ottaviano, Torre del Greco, Trecase
Le long de la Strada Matrone Boscotrecase, Ottaviano, Terzigno, Trecase
La vallée du Profica Ottaviano, San Giuseppe Vesuviano, Terzigno
Le train à crémaillère Herculanum, San Sebastiano al Vesuvio
La rivière de lave Herculanum, Massa di Somma
L'Olivella Sant ’Anastasia
La Pineta de Terzigno Terzigno

Dans le parc, il est possible de faire de la randonnée le long des nombreux sentiers présents. En suivant les 11 sentiers officiels. [20]

Chemin n ° 1 - "La vallée de l'enfer" Modifier

L'un des plus longs sentiers (près de 10 km), traverse d'étroits virages en épingle à cheveux en montée et en descente autour de Vallone Tagliente. En chemin, vous pourrez admirer le Cognoli di Levante, un exemple spectaculaire de lave de corde.

  • Longueur hors tout: 9,972 m
  • Altitude maximale: 965 m au dessus du niveau de la mer.
  • Difficulté: élevée

Chemin n ° 2 - "I Cognoli di Ottaviano" Modifier

Une fois arrivé à Largo Prisco, un large tour vous permet de revenir dans la même clairière, après une séquence de hauts et de bas [21].

  • Longueur hors tout: 8134 m
  • Altitude maximale: 1112 m au dessus du niveau de la mer.
  • Difficulté: élevée

Sentier n ° 3 - "La traversée du Monte Somma" Modifier

Chemin qui permet d'explorer le passé du grand volcan, surplombant la rivière de lave de 1944, vue panoramique sur le golfe de Naples et traversant une grande partie du Monte Somma [22].

  • Longueur hors tout: 7650 m
  • Altitude maximale: 1132 m au dessus du niveau de la mer.
  • Difficulté: facile

Sentier n ° 4 - "La réserve naturelle de Tirone-Alto Vesuvio" Modifier

Un des chemins les plus faciles (il est presque entièrement plat). Traversez un bois suggestif. Ce sentier a deux curiosités: il traverse le point universellement considéré comme la vue la plus spectaculaire du parc et traverse ce que l'on croit être la cabane légendaire de la sorcière Amelia, personnage de dessin animé de Walt Disney [23].

  • Longueur hors tout: 8413 m
  • Altitude maximale: 690 m d'altitude
  • Difficulté: faible

Chemin n ° 5 - "L'ascension vers le cratère du Vésuve" Modifier

Chemin qui monte vers le Grand Cône du Vésuve, traversant la Capannuccia et le Refuge Imbò avant de retourner à Piazzale Ercolano (point de départ). De tous les itinéraires, c'est le plus populaire [24].

  • Longueur hors tout: 3807 m
  • Altitude maximale: 1170 m d'altitude
  • Difficulté: faible
  • Le sentier de la nature n. 5 "Il Gran Cono" part de la place située à 1000 m d'altitude. dans la municipalité d'Ercolano au bout de la route provinciale Herculanum-Vésuve. Pour le moment, la Piazzale accueille un parking pour les arrivants motorisés. Avant de vous lancer dans l'ascension, vous pouvez visiter l'un des infopoints du parc national du Vésuve où vous pourrez recevoir des informations utiles sur la zone protégée et acheter la carte des sentiers. De la place, vous pouvez déjà profiter d'une vue splendide sur le versant nord du Monte Somma avec le Cognoli di Sant'Anastasia et la Punta Nasone, le sommet de l'ancien volcan culminant à 1132 mètres, en face du Cognoli di Ottaviano et di Levante, tout en s'élevant en regardant vers le haut, vous pouvez retenir votre souffle en observant de dessous ce que sera l'ascension vers le bord inférieur du Sterminator Vesevo.

Chemin n ° 6 - Modification "La strada Matrone"

Le chemin tire son nom des deux frères qui l'ont tracé il y a près d'un siècle. La promenade est proche de 7 km, au cours desquels il est possible d'admirer les bouches de lave ouvertes en 1906.

  • Longueur hors tout: 6877 m
  • Altitude maximale: 1050 m d'altitude
  • Difficulté: élevée

Sentier n ° 7 - "La vallée de la profica" Modifier

Ce chemin, relativement court par rapport aux autres (moins de 2 km), permet de traverser le pays où naissent les tomates piennolo, typique de la région du Vésuve. Le chemin se termine dans une forêt de pins suggestive.

  • Longueur hors tout: 1718 m
  • Altitude maximale: 430 m au dessus du niveau de la mer.
  • Difficulté: faible

Sentier n ° 8 - "Le long du trajet en train à crémaillère" Modifier

À une certaine époque, l'Eremo del Salvatore était relié, en aval, à Resina (Herculanum), au moyen d'un train à crémaillère, dont le chemin peut être admiré depuis ce chemin. L'itinéraire, bien qu'assez court (un peu plus d'un kilomètre), présente des pentes raides et est donc considéré comme de difficulté moyenne [25].

  • Longueur hors tout: 1188 m
  • Altitude maximale: 520 m au dessus du niveau de la mer.
  • Difficulté: moyenne

Chemin n ° 9 - "La rivière de lave" Modifier

Ce chemin court et facile traverse quelques bosquets très suggestifs, dominés par les genêts et la valériane. Vivez le frisson de marcher sur une coulée de lave, entouré d'un paysage presque lunaire [26].

Le sentier a été officiellement inauguré le 2 mars 2020 [27].

  • Longueur hors tout: 690 m
  • Altitude maximale: 540 m d'altitude
  • Difficulté: faible

Sentier n ° 10 - "L'Olivella"

L'itinéraire longe la route Olivella qui monte à travers la campagne de Sant'Anastasia et mène aux sources du même nom à une altitude de 382 m au dessus du niveau de la mer.

  • Longueur hors tout: 1865 m
  • Altitude maximale: 382 m au dessus du niveau de la mer.
  • Difficulté: faible

Sentier n ° 11 - "La pinède de Terzigno"

Le chemin est structuré sur un chemin plat, à l'intérieur d'une dense pinède.

  • Longueur hors tout 750
  • Altitude maximum 211
  • Faible difficulté


Vidéo: YELLOWSTONE: LE SUPER VOLCAN,LE PLUS DANGEREUX DU MONDE. HD


Article Précédent

Liste des plantes du jardin de ninfa

Article Suivant

Paysagistes à long island